Site réalisé par Fabriqweb

Construction Maçonnerie Orléans

Construction Maçonnerie Orléans

07 70 90 14 74

07 70 90 14 74

Partagez nous

Construction

Une autorisation administrative est parfois nécessaire pour une terrasse

23/11/2018

Une autorisation administrative est parfois nécessaire pour une terrasse

En raison de leur nature ou de leur très faible importance, les terrasses de plain-pied sont dispensées de toutes formalités (c.urb., art. R 421-2).

Toutefois, lorsqu’elles se situent dans le périmètre d’un site patrimonial remarquable, dans les abords des monuments historiques ou dans un site classé ou en instance de classement, elles sont soumises au régime de la déclaration préalable (c.urb. art. R. 421-11 g) comme le souligne le ministre de la Cohésion des territoires.

Pour mémoire : la déclaration préalable est un acte qui permet à l’administration de vérifier qu’un projet de construction respecte bien les règles d’urbanisme en vigueur. Elle est généralement exigée pour la réalisation d’aménagement de faible importance.

Maçon : du gros œuvre aux finitions

22/11/2018

Maçon : du gros œuvre aux finitions

Que fait un maçon ?

Un maçon est l'homme de l'art de la construction neuve. Mais il intervient aussi très souvent en rénovation.

Son travail en construction commence dès les fondations. Il s'occupe de l'implantation, du ferraillage et du coulage de la dalle en ciment qui viendra accueillir le bâtiment. Il élève ensuite les murs et ménage des espaces qui vont recevoir portes et fenêtres. En haut de mur, il ceinture le chaînage qui recevra la toiture. Quand le gros œuvre est terminé, il pose les fenêtres et les portes. Puis il procède à la pose du dégrossi sur l'extérieur des murs pour une première étanchéité. Un enduit plus fin termine l'étanchéification.

Dans la construction, le maçon est le garant de la solidité et de la pérennité de sa réalisation. A ce titre, c'est lui qui définit la profondeur des fondations et l'épaisseur de dalle, l'épaisseur des murs, etc...

En extérieur, le maçon élève également des clôtures et coule des terrasses.

En rénovation, le maçon est qualifié pour réparer des murs endommagés. Mais également, pour une modification de la structure porteuse d'un bâtiment existant, etc...

Le maçon intervient sur les plans d'un architecte ou d'un bureau d'études. Juste après le terrassement quand il s'agit d'une construction, en concertation essentiellement avec le charpentier et le couvreur. En rénovation, le maçon coordonne son travail avec les différents autres corps de métiers en fonction des travaux de maçonnerie à réaliser (vérandaliste, menuisier, charpentier, façadier, etc...).

Quand a-t-on besoin d'un maçon ?

Un maçon est souvent considéré comme le métier de la construction par excellence. Ses domaines de compétences sont larges :

  • Réparations d'un bâti existant : En cas de gros œuvre abîmé par des infiltrations par exemple ou un éboulement, le maçon sait consolider et réparer l'existant. En intervenant sur la structure même des murs. Reprise des scellements, colmatage des fissures, drainage et traitement des murs, réfection des enduits... sont autant de techniques maîtrisées par le maçon.
  • Modification d'un bâti existant : Le maçon est le professionnel qualifié pour modifier sans risques la structure d'un bâtiment existant. Afin d'agrandir des ouvertures ou d'en ajouter de nouvelles, ouvrir une façade dans le cadre d'une extension, abattre une partie d'un mur porteur pour redistribuer des pièces...
  • Construction d'une extension : Le maçon intervient dans le gros œuvre de la construction d'une extension : coulage de la dalle, élévation des murs, pose des ouvertures, enduits...
  • Aménagements extérieurs : Pour la construction d'un mur de clôture, la création d'une terrasse ou encore la construction d'une piscine traditionnelle, le maçon est l'interlocuteur privilégié.
  • N'hèsitez pas à nous consulter: Contact

Garantie décennale

22/11/2018

Garantie décennale

Les dommages pris en charge sont ceux qui compromettent la solidité de l'ouvrage ou qui, l'affectant dans l'un de ses éléments constitutifs ou l'un de ses éléments d'équipement, le rendent impropre à son usage. Exemples : grandes fissures, glissement de terrain, défaut d'étanchéité...

Ces dommages peuvent concerner la toiture, la charpente, les murs... en revanche, ils ne concernent pas les portes ou les fenêtres. Mais ils peuvent toutefois porter sur un élément d'équipement indissociable de l'ouvrage, c'est-à-dire qui ne peut être enlevé, démonté ou remplacé sans détériorer l'ouvrage qu'il équipe (exemple : des canalisations encastrées).

La garantie décennale doit être distinguée de la garantie de parfait achèvement ainsi que de la garantie biennale, qui sont d'autres garanties applicables à compter de la réception des travaux. Pour connaitre les types de dommages pris en charge et savoir quand et comment faire jouer l'une ou l'autre de ces garanties.

Si ce type de dommage survient, c'est le constructeur qui doit les réparer. Pour couvrir cette garantie, le constructeur doit ainsi souscrire une assurance décennale. De son côté, le client doit souscrire une assurance dommage-ouvrage.